Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Témoignages et documents > Bibliographie > L’école aux colonies : mission civilisatrice ou instrument de colonisation (...)

L’école aux colonies : mission civilisatrice ou instrument de colonisation ?

dimanche 10 janvier 2021, par 4acg , Michel Berthélémy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Enseignante à l’Université de Bourgogne et chercheure associée au Centre de recherche en histoire du XIXe siècle de l’Université de Panthéon-Sorbonne, Paris 1, Carole Reynaud-Paligot publie L’Ecole aux colonies, entre mission civilisatrice et racialisation, 1816-1940

La volonté de « civiliser » les populations colonisées grâce à l’école fut hautement proclamée par les colonisateurs français, mais qu’en fut-il réellement ? Alors que certains mobilisent encore parfois la légende d’un apport scolaire « positif » dans le bilan colonial d’une République française « institutrice de l’humanité en retard », dans L’école aux colonies Carole Reynaud-Paligot révèle la pratique quotidienne de l’administration coloniale. Elle expose aussi les mobiles et la mise en pratique du projet éducatif, l’entêtement d’une partie des acteurs politiques à maintenir coûte que coûte un enseignement différencié et à priver les colonisés d’une culture émancipatrice, ainsi que les stratégies de résistance, de contournement de la part des colonisés. Son étude embrasse la totalité de l’empire colonial français, de la Restauration à 1940.

La politique scolaire coloniale tient une place de choix dans la construction des usages politiques auxquels l’histoire donne lieu et bon nombre d’hommes politiques puisent encore aujourd’hui dans ce registre pour défendre le rôle positif de la colonisation, comme l’ont montré les débats sur la loi du 23 février 2005. On se souvient que l’article 4, qui stipulait que « les programmes scolaires reconnaissent en particulier le rôle positif de la présence française outre-mer, notamment en Afrique du Nord » a déclenché de vifs débats avant que, l’année suivante, le président de la République le fasse abroger, par voie réglementaire. Pour les uns, l’école aurait été l’un des nobles effets de la générosité coloniale, elle aurait apporté la civilisation occidentale aux peuples colonisés et, en formant une élite, elle aurait été le vecteur de l’entrée dans la modernité. Pour les autres, la mission civilisatrice n’aurait pas été à la hauteur de ses ambitions hautement proclamées, les taux de scolarisation auraient plafonné à moins de 10 % à la veille des décolonisations, l’entrée dans la modernité n’aurait pas été si bénéfique, et la mission civilisatrice n’aurait été qu’une simple rhétorique servant à justifier la domination coloniale.

source : https://histoirecoloniale.net/L-ecole-aux-colonies-par-Carole-Reynaud-Paligot.html

L’école aux colonies, entre mission civilisatrice et racialisation, 1816-1940
par Carole Reynaud-Paligot
Édition La Chose Publique, Champ Vallon
7 janvier 2021
14 x 22, 352 pages
ISBN 979-10-267-0938-1
25 €
http://www.champ-vallon.com/carole-reynaud-paligod-lecole-aux-colonies/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.